logo

Accueil

Nos offres

Actualités

Contact

Accueil

>

Actualités

>

Bien vivre ma retraite : comment rencontrer de nouvelles personnes ?

Illustration article

Le travail est un excellent générateur de lien social. En retirant les fréquentations purement professionnelles, on réduit de façon plus ou moins importante son cercle relationnel. Alors, comment faire pour développer et entretenir un cercle relationnel une fois à la retraite ?

Avec le départ à la retraite, on laisse derrière soit de nombreuses contraintes liées à la vie professionnelle. Faut-il les rappeler ? Horaires de travail fixes, de l’activité physique parfois difficile, du stress, des collègues/clients/responsables parfois désagréables, etc. Oui, mais…

Le travail est un excellent générateur de lien social. On y rencontre de nouvelles personnes et on y côtoie du monde. En retirant les fréquentations purement professionnelles, on réduit de façon plus ou moins importante son cercle relationnel. Le risque serait de perdre peu à peu le contact avec des personnes extérieures et se retrouver trop isolé à son goût.

Alors, comment faire pour développer et entretenir un cercle relationnel une fois à la retraite ?

Voici une série d’astuces et d’outils !

Reprendre une activité professionnelle

Bien-entendu, être la retraite n’interdit pas de travailler. Le cumul emploi-retraite est possible. C’est d’ailleurs parfois l’occasion d’avoir une activité professionnelle ponctuelle et/ou à temps partiel.

Maintenir le lien ou renouer avec d’anciennes connaissances

Parfois trop occupé(e) dans sa vie active, nous pouvons avoir délaissé des personnes que nous avons côtoyé par le passé. Cela peut être d’anciens collègues, camarades d’école, des voisins, … Faire un message mail ou SMS pour relancer la relation ne coute rien. Au contraire, c’est parfois l’occasion de découvrir comment nos proches ont évolués, se rappeler de souvenirs et raviver la flamme d’une amitié.

Développer une nouvelle relation avec les membres de sa famille et/ou relations proches

Arriver à la retraite est l’occasion d’être plus disponible pour ses proches. On est ainsi plus disponible pour passer du temps avec ses proches et pouvoir aider dans certaines tâches quotidiennes des proches dépendants (aînés, petits-enfants, …). Il peut y avoir par exemple de nouvelles habitudes d’instaurées (garde des petits enfants certains moments définis, …). Par ailleurs, ce rapprochement familial peut parfois passer par la concrétisation d’un déménagement. En effet, on gagne en mobilité avec l’arrêt du travail et par conséquent le rapprochement familial ou de ses proches est facilité.

Fréquenter des lieux publics

Ce conseil peut paraitre bien simple, pourtant… On peut se permettre de le donner à l’heure des plateformes de vidéos sur demande, des livraisons de courses, de l’achat de livres et vêtements sur internet, des applications de e-coaching sportif et autre e-learning … Internet et les nouvelles solutions du numérique nous permettent d’accéder à de nombreux services et activités chez soi. Sortir c’est s’ouvrir, s’aérer et voir du monde. De nombreux lieux ouverts au public sont accessibles en semaine, permettent de côtoyer du monde et de s’ouvrir à la culture ou à une pratique sportive. Quelques exemples de lieux communs et ouverts : bibliothèques, parcs, piscines, cafés, cinéclubs, marchés, … Prendre ses habitudes dans un lieu ouvert apporte le bénéfice de la sortie, de l’ouverture et c’est l’occasion de sympathiser avec les autres habitués et le personnel.

Utiliser les réseaux sociaux et les applications de rencontre

Les réseaux sociaux sont bien-sûr le moyen de côtoyer des gens sans avoir la proximité physique immédiate. C’est également l’occasion de développer de nouvelles activités/sorties en groupe. Certaines applications permettent d’avoir des fils de conversation à plusieurs (comme les groupes WHATSAPP ou MESSENGER). Certains créent justement des groupes d’affinités thématiques en vue de programmer des évènements. On retrouve notamment les « WHATSAPP RANDO » : ce sont des groupes avec des randonneurs qui organisent à tour de rôle des sorties de randonnées et la publient sur le fil de conversation. Les personnes désireuses de participer à la marche font part de leur souhait de participer et disposent des informations nécessaires pour participer à la balade (heure du rendez-vous, durée prévue, niveau de difficulté, …).

Les application et sites internet sont parfois l’occasion de découvrir et rejoindre une communauté. Cela peut être autour d’une activité ou d’une passion (voitures anciennes, fitness, …). Enfin, il existe également des applications et sites internet directement dédiés à l’organisation d’évènements et de rencontres amicales :

Se former / Suivre une activité physique ou manuelle

Suivre une formation est l’occasion d’apprendre, se challenger et de se faire travailler. Cela peut-être une activité physique avec des cours de sport, une activité manuelle ou l’apprentissage d’une langue ou d’une matière particulière (informatique, premiers secours, …). Quoiqu’il en soit, l’apport personnel est évidemment présent. Mais en plus de celui-ci, ce rendez-vous hebdomadaire est l’occasion de fréquenter de façon régulière un groupe de personnes. De nombreux organismes de formation ou association proposent des sessions à des heures « creuses » (en semaine et en journée) généralement affectionnées par les retraités.

Devenir membre d’une association

Les associations sont friandes de membres retraités. En effet, ce sont généralement des personnes disponibles et désireuses de s’investir sur la durée. Il existe une grande variété d’associations :

  • Caritative
  • Religieuse
  • Sportive
  • Politique
  • De vie locale
  • De défense et protection des animaux / de l’environnement
  • Etc. S’engager dans une association est un cheminement personnel. Il s’agit de clarifier l’engagement que l’on souhaite avoir (combien de temps ? Quelle énergie ? Quelles limites ?). Rejoindre une association signifie un investissement personnel pour une cause qui nous tient à cœur. Il ne faut pas espérer de récompense, mais nul doute que l’on y trouve une utilité vis-à-vis d’une communauté.

Il y a encore probablement plein d’autres opportunités d’entretenir le lien social à la retraite. Ce qui est sûr c’est que c’est en sortant et s’ouvrant au monde autour de soi que les rencontres se font. Inutile de se mettre des objectifs ou de chercher à quantifier les relations que nous avons au quotidien : ce qui compte c’est votre bien-être. En effet, l’un des bénéfices de la retraite est de pouvoir agir en adéquation avec ses aspirations et valeurs personnelles. Etes-vous sûr(e) que votre comportement et vos activités reflètent ce à quoi vous aspirez ? … Et si la vraie rencontre à la retraite c’était soi-même ? … A méditer !

Mentions légales

C.G.U.

Protection des données personnelles

01 77 48 60 17

Contact